Aller au contenu principal

CYCLE UNIVERSITAIRE Psycho-éducation et psycho-traumatisme aigu

CONTEXTE :

La crise sanitaire et les confinements/déconfinements sont associés à des violences intrafamiliales et sociales. Il y une augmentation de la pression et du stress des personnels de la santé, hautement confrontés à la mort, de l’Education Nationale, de la Police Nationale, de la protection de l’enfance ainsi que des citoyens de tous âges. Le risque terroriste reste permanent et les agressions et incivilités sont en augmentation. En France et en Europe, les primo-intervenants sont de plus en plus confrontés à des agressions inédites, aussi bien par leur nombre que par leur nature. Leur risque professionnel quotidien est le trauma et les troubles psychiques qui y sont rattachés. Nous savons aujourd’hui que plus une intervention est précoce, plus elle réduit les risques de développer des troubles de stress post traumatique (flashback, cauchemars, reviviscence, hyper vigilance, comportement d’évitement, agressivité, dépression, addiction) chez les victimes et les primo-intervenants (citoyens, professionnels) dans le cadre d’une impuissance délétère source de PTSD. Le protocole SIX’C/6C© considère que, faire appel au langage émotionnel est un facteur aggravant des symptômes de stress aigu et empêche le processus de résilience, ce que confirment les publications scientifiques en neurosciences et le retour d’expérience des civils et militaires (Israël, USA).

 

OBJECTIFS DU CYCLE UNIVERSITAIRE :

L’objectif est d’apporter une réponse rapide et durable aux personnels de santé, de la protection de l’enfance, de l’éducation et aux familles. Notre Cycle Universitaire « Psychoéducation et… » se place dans une perspective de prévention des conséquences de la violence sociale. Le protocole SIX’C/6C© est complémentaire des autres méthodes de psychoéducation présentées, comme les techniques d’optimisation du potentiel® (TOP), les interventions basées sur la mindfulness ou sur la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT : « Acceptation and Commitment Therapy », thérapie cognitive et comportementale de 3ème génération) et les TAC (Techniques d’Activation de la Conscience). Ces méthodes favorisent les échanges interprofessionnels autour de l’utilisation de ces outils pour faire face aux défis ou difficultés pour gérer ses émotions mais aussi aux défis de la vie avec de vrais choix en phase avec ses valeurs.

Il s’agit donc de permettre aux personnels formés d’acquérir les compétences pour gérer leur stress et leur apporter un mieux-être au travail. Il s’agit aussi d’améliorer l’écoute de l’autre (collègue, enfant ou adolescent, partenaire de la protection de l’enfance) et d’optimiser ses compétences professionnelles en accédant pleinement à ses ressources, souvent sous-utilisées par l’envahissement d’émotions négatives ou par un déphasage motivationnel.

Cycle universitaire limité à 20 participants

Victimes ou témoins, 90 % d’entre nous serons exposés à un évènement traumatisant. Accidents de la route (taux le plus élevé de PTSD), catastrophes naturelles, actes de terrorisme, agressions, accidents domestiques, deuil...

Qu’elles soient gravement blessées, de façon physique ou non, les victimes et les témoins confrontées à la mort vivent un état de stress aigu. Parfois elles sont pétrifiées par la peur, dans un état de sidération tel qu’elles sont incapables d’agir pour se mettre à l’abri. L’urgentiste soigne leur blessure physique, les rassure, un verre d’eau…une couverture…une aide… Pourtant, au fil des mois qui suivent, environ 30% d’entre eux vont voir s’exprimer des symptômes post traumatiques. Ces symptômes se sont développés notamment parce qu’il y a eu des lacunes en intervention psychologique en IMMEDIAT.

Il a été créé par un officier israélien spécialisé en santé mentale, aujourd’hui responsable des interventions d’urgence et catastrophes naturelles au sein du Gouvernement, maître de Conférences à l’université Tel Hai, le Pr Farchi. Il repose sur une méthode d’intervention précoce validée scientifiquement et éprouvée sur le terrain, applicable avant, pendant et après un évènement grave dans une fenêtre de six heures. Novateur et simple, il s’enseigne facilement aux soignants, non-soignants, professionnels et civils dont les enfants auxquels il est enseigné dès le primaire en Israël.

Son objectif premier est de REDUIRE LE SENTIMENT D’IMPUISSANCE et retrouver en quelques minutes un fonctionnement ACTIF et EFFICACE en situation de crise/psycho traumatisme aigu. Il s’agit de « sortir » la victime, le témoin ou le primo-intervenant choqué de son état en quelques secondes et de lui rendre ses capacités fonctionnelles. Elle devient alors non seulement actrice de sa résilience mais également recrutable » comme ressource aidante. Les évènements peuvent être une agression, un collègue blessé, un viol, un accident domestique grave, un suicide, un accident de la route, un attentat, une crise sanitaire ou une catastrophe naturelle. Ce protocole s’utilise aussi bien sur site qu’au sein des plateformes téléphoniques de secours ou de soutien psychologique.

Il est la combinaison de 6 stratégies débutant par un C (Commitment-Implication, Communication, Cognitif, Continuité, Challenge, Contrôle). Ces stratégies d’activation fonctionnelle et cognitive du cortex préfrontal sont activées dans le but de réduire le sentiment d’impuissance généré par la sur activation de l’amygdale.

Il s’agit d’augmenter l’autonomie et la résilience, d’un individu ou d’un groupe (équipe, foule).

RESPONSABLE :
Pr Yann MIKAELOFF

yann.mikaeloff@université-paris-saclay.fr

PARTENARIATS :
Pr Moshe FARCHI
, Tel Hai College (Israël) et ICFR

Mme Emmanuelle HALIOUA, ICFR

SECRETARIAT PEDAGOGIQUE :
Mme Céline MEYER

Courriel : celine.meyer@universite-paris-saclay.fr

Documents à envoyer au secrétariat de l’enseignement :

CV court (1 page) + lettre de motivation avec son projet motivant l’inscription à la formation (1 page).

PUBLIC CONCERNE :
Tout public impliqué par la sécurité civile et la gestion des crises.

DATES  :
25-26 Avril 2022
23-24 Mai 2022
13 Juin 2022

Evaluation pédagogique : quiz en fin de formation.
Evaluation des acquisitions : petit rapport personnel de 2 à 4 pages sur l’intérêt de la formation pour sa pratique professionnelle et ses perspectives ensuite.
Evaluation de la modification des pratiques : en début de formation et à 1 mois, 3 mois, 1 an du début de la formation : questionnaire ad-hoc, questionnaire SCL-90 et questionnaire d’acceptation MAQ-II.

TARIF : 500€